Replay W9 Replay: Enquêtes criminelles : Affaire Gomis : vrais jumeaux, faux coupable / Affaire Raphaël Maillant : faux coupable ?

Enquêtes criminelles : Affaire Gomis : vrais jumeaux, faux coupable / Affaire Raphaël Maillant : faux coupable ?Indisponible depuis le 05/04/2018  
Replay W9

   29/03/2018 01h05
   durée : 1h48min
   vu 228 fois

Résumé

Affaire Gomis : vrais jumeaux, faux coupable Tout commence le 11 septembre 2012. Il est 3h du matin lorsqu'une retraitée de 76 ans est agressée sexuellement par un homme sur un parking de Marseille. Les enquêteurs ne le savent pas encore, mais c'est le début d'une longue série de viols. À chaque fois, le mode opératoire est similaire : un homme à capuche arrive derrière la victime, sous la menace il la conduit dans un endroit isolé, avant de l'agresser et de s'enfuir avec son portable. À Marseille, c'est la psychose ! Qui est le violeur en série qui terrorise la cité phocéenne ? Son profil est inconnu des services de police et, pendant plusieurs mois, impossible de le confondre. Mais la chance va sourire aux policiers. En examinant les vidéosurveillances des bus qui circulaient près des lieux des faits, une des victimes reconnaît formellement son agresseur. Aussitôt, l'individu est identifié et interpellé. Il s'appelle Elvin Gomis, c'est un chauffeur-livreur de 24 ans. Preuve ultime, c'est son ADN que l'on retrouve sur les victimes. Pourtant, le suspect nie avec force toute implication. Les policiers vont alors faire une découverte stupéfiante : Elvin a un frère jumeau, Yoan, un jumeau parfait, monozygote. Non seulement les deux jeunes se ressemblent comme deux gouttes d'eau, mais leur profil génétique est identique. Impossible de les dissocier ! Pour les enquêteurs, c'est un véritable casse-tête qui commence, car en plus de crier leur innocence, les deux frères partagent tout : ils vivent ensemble, utilisent la même voiture, le même Facebook... Ils échangent leurs travails, leurs vêtements, leurs téléphones... Alors lequel des deux jumeaux est le vrai coupable ? Elvin ? Yoan ? Ou les deux ? C'est un détail incroyable qui va apporter la solution... Affaire Raphaël Maillant : faux coupable ? Août 1991, au bois de la Souche, près de Sainte-Hélène dans les Vosges. Alors qu'il promène son chien, un gendarme découvre le corps d'une jeune femme derrière un arbre. Elle est complètement nue, ne porte que ses bijoux et un torchon à carreaux est serré autour de son cou. Après analyses, les enquêteurs découvrent qu'il s'agit de Valérie Bechtel, une jeune femme de 19 ans habitant chez ses parents, morte par strangulation. Rapidement, Yann Bello, l'ex-petit copain de la victime se confie : il accuse Raphaël Maillant, son meilleur ami et également ex-petit copain de Valérie Bechtel, du meurtre. Il explique que Raphaël et lui se sont rendus ce soir-là chez Valérie pour tenter de voler le magnétoscope de ses parents, mais que tout ne s'est pas passé comme prévu. Il aurait trouvé Raphaël dans le garage, Valérie inconsciente à ses pieds, expliquant qu'elle s'était évanouie. Yann prétend qu'il n'avait pas compris qu'elle était morte. Cependant, il avoue qu'il aurait aidé Raphaël Maillant à abandonner le corps de la victime dans la forêt. Forts de ces aveux, les gendarmes placent alors Raphaël Maillant en garde-à-vue. Dès le début, celui-ci nie toutes ces accusations ainsi que les aveux de son ami et rejette toute la responsabilité du crime sur Yann Bellot. Alors qui dit vrai ? Émission déconseillée aux moins de 10 ans.

M'avertir

Ne manquez plus aucun épisode de Enquêtes criminelles
Soyez prévenu par email, dès qu'un replay sera disponible
@


 Vous aimerez aussi


TV replay par chaîne


 

Remonter