Replay: Replay W9Enquêtes criminelles : Affaire Wesphaël : le mystère de la chambre 602 / Affaire Marc Féral : pour le meilleur et pour le pire

Replay W9

   13/12/2017 23h00
   durée : 1h47min
   vu 966 fois

Résumé

Affaire Wesphaël : le mystère de la chambre 602 Ostende, en Belgique, une station balnéaire de la mer du Nord. Le 31 octobre 2013, il est 22h56 à l'hôtel Mondo lorsque le client de la chambre 602 s'approche du réceptionniste de l'hôtel et lui dit de but en blanc : « Ma femme vient de se suicider, appelez les secours ! ». Face à l'urgence de la situation, l'attitude et le ton détaché de l'homme laissent d'abord penser au réceptionniste qu'il s'agit d'une mauvaise blague d'Halloween. Mais le client n'est pas n'importe qui : Raphaël Wesphaël, 54 ans, est un parlementaire belge écologiste dont la réputation est celle d'un homme peu enclin à la plaisanterie. Le réceptionniste décide alors de monter dans la chambre 602 où il découvre le corps de Véronique Pirotton, 42 ans, journaliste, gisant dans la salle de bains attenante à la chambre. Elle est couchée sur le dos un sac plastique posé juste à côté de son visage. Tout laisse penser à un suicide, d'autant que la jeune femme a déjà fait plusieurs tentatives par le passé. Seulement, l'enquête va mettre en doute ce scénario. Véronique Pirotton s'est bagarrée : son corps est recouvert d'hématomes et sa chambre est en pagaille. Et puis la jeune femme avait laissé une lettre à son fils dans laquelle elle l'informe qu'elle part seule quelques jours à l'hôtel Mondo de Bruxelles pour échapper à l'emprise de son mari, Raphaël Wesphaël... Alors que s'est-il passé dans le huis clos de la chambre 602 de l'hôtel Mondo ? Raphaël Wesphaël serait-il venu sans y être invité dans le but de tuer sa femme ? Le procès très médiatisé qui s'est tenu en octobre 2016 a répondu à la question par l'acquittement du député. Mais cette victoire est-elle celle de la vérité ou celle d'un homme qui a su séduire ses jurés ? Nous lui avons demandé et il a accepté de nous raconter sa version des faits... Affaire Marc Féral : pour le meilleur et pour le pire Le mercredi 18 août 2010, en fin de matinée, Jean-Paul Chardenoux, garagiste, a rendez-vous avec Marc Féral qui doit venir récupérer sa voiture. Et alors que le garagiste se dirige vers lui, Marc Féral braque un fusil et tire. Pourquoi Marc Féral a-t-il abattu Jean-Paul Chardenoux comme du gibier ? Jean-Paul et Marc étaient les meilleurs amis. L'enquête qui commence s'oriente rapidement vers le drame passionnel. En effet, depuis quelques mois, les deux copains étaient devenus des rivaux. Au cœur de cette rivalité, une certaine Martine Cayron. Elle était la maîtresse de Jean-Paul, la victime, mais aussi l'ex-compagne de Marc, l'auteur du coup de feu. Seulement, si cette affaire démarre comme un vaudeville, son dénouement tragique va révéler aux enquêteurs bien plus qu'une simple histoire de jalousie. En effet, Marc Féral va créer la surprise. Il va nier toute intention de tuer et il va même aller beaucoup plus loin : selon lui, c'est Martine Cayron qui l'aurait poussé au crime. Imbroglio sentimental, lettres anonymes et révélations fracassantes : tels sont les ingrédients de cette affaire peu banale qui va connaître encore de nombreux rebondissements... Émission déconseillée aux moins de 10 ans.

M'avertir

Ne manquez plus aucun épisode de Enquêtes criminelles
Soyez prévenu par email, dès qu'un replay sera disponible
@


 Vous aimerez aussi


TV replay par chaîne


 

Remonter