FRANCE 2 : Un reportage sur l’affaire Bygmalion empoisonnerait les relations entre Michel Field et Elise Lucet

07/09/2016 à 16h51 TV-programme

Révélée hier, l’annonce de la programmation en dernière minute sur France 2, ce jeudi 8 septembre, d’un reportage exclusif de l’émission « Envoyé Spécial » sur l’affaire Bygmalion, serait en fait le dernier épisode d’une longue période de tensions et de tractations au sein du service info de la chaîne.

C’est un bien étrange micmac politico-médiatique qui éclate au grand jour. C’est d’abord le site Puremedias qui révélait hier mardi que France 2 allait casser sa grille des programmes pour diffuser ce jeudi 8 septembre, juste après le 20 h de David Pujadas, un reportage exclusif de l’émission « Envoyé Spécial » consacré à l’affaire Bygmalion.

Une réactivité éclair dont la raison paraissait évidente : en début de semaine, le parquet de Paris a demandé le renvoi en correctionnelle de Nicolas Sarkozy et de treize autres personnes pour financement illégal de la campagne électorale du candidat de la droite en 2012. Or l’affaire Bygmalion est à l’origine de cette demande d’ouverture de procès.

Afin de coller à l’actualité brûlante, Michel Field, le directeur de l’information du groupe France Télévisions, aurait donc demandé à Elise Lucet, désormais responsable des « Jeudis de l’info » sur France 2, d’accélérer la production de ce reportage potentiellement explosif : on y découvrirait une interview de Franck Attal, l’homme chargé, via une filiale de la société Bygmalion, d’organiser les meetings du candidat Nicolas Sarkozy lors de la campagne de 2012.

Sauf que l’annonce de cette diffusion précoce ne serait que la queue d’une longue série de tensions et de tractations ayant animé en coulisses l’été de Michel et Elise. C’est le site Arrêt sur Images qui a dévoilé les dessous du bras de fer dès mardi, avant que l’hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné n’en remette une couche ce mercredi.

 À l’origine du conflit : mi-juillet, Michel Field aurait réclamé que cette enquête sur Bygmalion, prévue pour être programmée lors de la rentrée officielle de l’émission « Envoyé Spécial » le 29 septembre, ne soit diffusée qu’après la fin de la campagne des primaires de la droite et du centre, dont le second tour a lieu le 27 novembre.

Le patron de l’info aurait ainsi souhaité ménager le camp de l’ex-président de la République pour mieux s’assurer de sa venue comme invité vedette, le jeudi 15 septembre, dans le premier numéro de la toute nouvelle Emission Politique de France 2, présentée par David Pujadas et Léa Salamé.

Elise Lucet n’aurait pas apprécié cette demande de la part de Michel Field, l’apparentant à une forme de censure et à une démission de la chaîne face aux pressions politiques. Après moult bisbilles en interne, Elise Lucet en aurait appelé à l’arbitrage de Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions qui aurait demandé du temps pour trancher.

D’après les infos du Canard Enchaîné et du site Arrêt sur Images, avancer la diffusion du reportage sur Bygmalion pourrait donc être interprété comme une manière pour Michel Field de couper l’herbe sous le pied de sa journaliste et présentatrice vedette en l’obligeant à présenter une version réduite et non finalisée de l’enquête. Tout en évitant une diffusion plus tardive cet automne, en pleine campagne des primaires de la droite et du centre.

En attendant la décision finale de Delphine Ernotte, une chose est sûre : une majorité des acteurs de ce dossier auraient sûrement préféré s’épargner un tel déballage.

[MISE À JOUR : D’après le site de Télérama, Delphine Ernotte a tranché en autorisant la diffusion d’un reportage de cinq à six minutes sur l’affaire Bygmalion, ce jeudi 8 septembre dans le journal de 20 h de France 2. La séquence fera office de teaser pour l’enquête principale, qui sera elle diffusée dans « Envoyé Spécial » avant le 1er décembre].

Tags

France 2 Bygmalion Envoyé Spécial Elise Lucet Michel Field