Enquête de santé : Accidents vasculaires cérébraux, les bons réflexes, Magazine (magazine de la santé) de 1h40min

Avec 150 000 nouveaux cas et 60 000 décès par an, les accidents vasculaires cérébraux représentent la troisième cause de mortalité après les cancers et les infarctus du myocarde et la première chez les femmes. En France, des inégalités existent dans la prise en charge de cette urgence médicale. Enquête.

Vidéo Enquête de santé

Sommaire

Avec 150 000 nouveaux cas et 60 000 décès par an, les accidents vasculaires cérébraux représentent la troisième cause de mortalité après les cancers et les infarctus du myocarde et la première chez les femmes. Des inégalités existent dans la prise en charge de cette urgence médicale. La France compte actuellement 135 unités neuro-vasculaires spécialisées dans le diagnostic et traitement de ces accidents. Mais seuls 37% des patients victimes d'AVC y sont hospitalisés. De plus, ces UNV sont mal réparties sur le territoire. Actuellement, seulement 10% des victimes d'infarctus cérébral bénéficient d'une thrombolyse permettant de dissoudre un caillot sanguin quand il est administré moins de 4h30 après les premiers symptômes. Problème de filière ? Absence de prévention ? Enquête sur une situation alarmante.

Présentateur vedette
, ,
Autre Invité
(neurologue à l'Hôpital Lariboisière, 1ère vice-présidente de France AVC), (chef du service de neuroradiologie et IRM au CHU de Grenoble), (médecin urgentiste, responsable de la filière AVC), (chef du Service de Rééducation Neurolocomotrice à l'Hôpital Henri-Mondor)

Diffusions à venir

  • Aucune diffusion prévue pour le moment...